[Amérindiens & Covid] – Travaux à caractère scientifique

[Amérindiens & Covid] – Travaux à caractère scientifique

Cette première rubrique fait état de travaux à caractère scientifique, rédigé par des chercheurs en sciences sociales, et souvent en collaboration avec des autochtones témoins de la situation sanitaire dans leurs communautés d’origine.

  

  • Mundo Amazonico, deux numéros de la revue, intitulés « Reflexiones y perspectivas en torno a la pandemia de COVID-19 », ont été récemment consacrés au COVID-19 en Amazonie.

  • Revista Vukapanavo, Volume 3, Número 3, Octobre/Novembre 2020. Numéro spécial Pandemia da Covid-19 na vida dos Povos Indígenas, édité par Articulação dos Povos Indígenas do Brasil (APIB), en collaboration avec Revista Terena Vukápanavo et le soutien de Fundação Oswaldo Cruz: https://www.vukapanavo.com/

  • COVIDAM, 26 mai 2020, « Le double choc de la Covid-19 sur une petite communauté d’Amazonie brésilienne », par François-Michel Le Tourneau. L’article est consacré aux Amérindiens de l’État de l’Amapá (Brésil), et à leur prise en charge par les services de santé locaux. L’auteur relate les témoignages de connaissances de São Francisco do Iratapuru, une réserve de développement durable de 806 000 hectares, dont les habitants vivent principalement de la collecte de la noix du Brésil. Dans ce lieu, la distanciation sociale semble difficile à maintenir, alors que tout le monde vit côte-à-côte et que la plupart des affaires courantes se gèrent collectivement. Les hôpitaux de la région, eux, manquent cruellement de matériel. Accès Web : https://covidam.institutdesameriques.fr/le-double-choc-de-la-covid-19-sur-une-petite-communaute-damazonie-bresilienne/

  • COVIDAM, 16 décembre 2020, « Amazonie, une histoire sans geste barrière », par Stephen Rostain. L’article revient, dans une perspective historique, sur la gestion des épidémies en Amazonie amérindienne. L’auteur retrace en ce sens les techniques curatives amérindiennes, qui reposent sur une excellente connaissance de la pharmacopée tropicale. Il souligne que ces habiletés ont été amplement mobilisées face à la pandémie récente, et que des protocoles de soins, reposant sur un usage approfondi de plantes médicinales, ont été tentés en de nombreux points des basses terres. Accès Web : https://covidam.institutdesameriques.fr/amazonie-une-histoire-sans-geste-barriere/

  • CNRS, Le Journal, 11 septembre 2020, « Les peuples autochtones à l’épreuve du Covid-19 », par Irène Bellier. Interview d’I. Bellier (CNRS), qui a synthétisé une vaste quantité de données concernant les impacts du COVID-19 chez les peuples autochtones à travers le monde (Amérique du Nord, Amérique du Sud et Caraïbes, Afrique, Arctique, Asie, Océanie et Fédération de Russie). I. Bellier indique que les taux de mortalité sont particulièrement élevés dans les regroupements autochtones, du fait des conditions socio-économiques souvent difficiles dans lesquelles ils évoluent, et qui accentuent leur vulnérabilité face à ce nouvel agent infectieux. L’anthropologue souligne également combien il existe, dans ces sociétés, un lien souvent étroit entre l’intégrité du territoire et la santé des individus. Accès Web : https://lejournal.cnrs.fr/articles/les-peuples-autochtones-a-lepreuve-du-covid-19

  • Aparecida Vilaça, Morte na Floresta, Um ensaio seminal sobre o contágio dos povos indígenas no Brasil, éd. Todavia (Coleção Ensaios sobre a pandemia), 2020. L’anthropologue Aparecida Vilaça réfléchit ici au fait que pour la première fois depuis plusieurs siècles, envahisseurs et amérindiens souffrent des mêmes symptômes face à un virus, le COVID-19. L’ouvrage souligne que le partage d’une fragilité commune est l’occasion de repenser le rapport aux sociétés amérindiennes. Accès Web : https://todavialivros.com.br/livros/morte-na-floresta

  • Revista Intercambio, 21 mars 2021. Article de Oscar Espinosa de Rivero, enseignant à la Pontificia Universidad Catolica del Peru (PUCP) et spécialiste de l’Amazonie péruvienne. L’auteur dresse la liste des défis posés aux communautés amérindiennes de l’Amazonie péruvienne, confrontées à la pandémie de COVID 19, mais également à des pressions extrêmement violentes sur leurs territoires. Acces Web : https://intercambio.pe/comunidades-amazonia-2021/

  • Luis Joel Morales Escobedo, “El confinamiento y el trabajo de campo en tiempos del coronavirus, Vol. II”, 8 septembre 2020. Dans cette deuxième émission d’un podcast consacré au travail de terrain pendant la pandémie de Covid-19, l’anthropologue Luis Joel Morales décrit ses conditions de travail avec des coopératives autochtones dans les hautes terres du Chiapas. Il explique qu’il a dû faire face au scepticisme d’une grande partie de ses interlocuteurs Tseltal et Tsotsil à l’égard de la maladie et des consignes sanitaires, et s’adapter en fonction. Accès Web :  https://www.youtube.com/watch?v=eL-rbUaFmZo
  • Jan Rus, “Covid-19 en Chiapas indígena : cuestionando una pandemia oculta”. Novembre 2020. Se fondant sur ses conversations téléphoniques avec d’anciens interlocuteurs, collègues et étudiants Tseltal, Tsotsil, Ch’ol et Mam, l’anthropologue mayaniste Jan Rus critique l’invisibilisation faite par les articles de presse rédigés en espagnol au sujet des décès causés par la pandémie de Covid-19 dans les communautés indigènes du Chiapas. Accès Web : https://www.openanthroresearch.org/doi/pdf/10.1002/oarr.10000351.1
  • Leonardo Toledo Garibalid, “La suma de todos los miedos: el Covid-19 en las cadenas de WhatsApp de Chiapas”, Chiapas Paralelo, 14 juillet 2020. Sur la base d’une révision systématique de six groupes de WhatsApp, ainsi que de plusieurs profils Facebook et Twitter, l’anthropologue Leonardo Toledo décrit comment la circulation numérique d’une série de rumeurs sur le Covid-19, diffusées en espagnol et en tsotsil dans des communautés des hautes terres du Chiapas, a provoqué de nombreux incidents violents contre des représentants du gouvernement. Accès Web : https://www.chiapasparalelo.com/opinion/2020/07/la-suma-de-todos-los-miedos-el-covid-19-en-las-cadenas-de-whatsapp-de-chiapas/

Paul Codjia (McGill University)

Raphaël Colliaux (IFEA/PUCP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *